Le maire sortant m’attaque en diffamation : ma candidature dérange, je suis celui qui veut tourner la page du système en place depuis 20 ans à Alès

 

J’ai reçu, le 16 septembre dernier, une citation à comparaître de la part de M. Roustan en qualité de Président des Logis Cévenols et de son directeur M. Garcia pour diffamation. Ils me reprochent dans une intervention au conseil municipal et dans un tweet d’avoir dit « le problème aux HLM ce n’est pas l’isolation mais le piston qui y règne à tous les étages ».

Voici la déclaration que j’ai faite lors d’une conférence de presse le vendredi 20 septembre.

Phot DR Objectif Gard E. Boschet

Photo DR Objectif Gard E. Boschet

M. Roustan essayant de se faire passer pour une victime et pour un agneau, c’est l’hôpital qui se moque de la charité.
Par ailleurs, en matière de HLM à Alès, si une personne a eu affaire avec la justice c’est bien M. Roustan. Chacun s’en souvient.

Mais une fois de plus, M. Roustan n’apporte aucune réponse sur le fond. A Alès, à chaque fois que quelqu’un exprime un désaccord ou une critique sur la politique municipale, M. Roustan n’a que deux réponses :
- soit l’insulte
- soit le dépôt de plainte et le tribunal

Concernant les insultes j’en ai fait les frais moi même mais je ne suis pas le seul, M. Roustan a pris l’habitude d’insulter régulièrement des syndicalistes, comme de mépriser les élus de l’opposition municipale.
Pour le dépôt de plainte, là aussi, c’est une sinistre habitude qu’a prise M. Roustan. L’association « St Hilaire Durable » a ainsi été attaquée pour dégradation de bien public pour avoir planté des courges dans un champ appartenant à Alès Agglo pour protester pacifiquement contre le projet golfique.

L’attaque en diffamation dont je fais aujourd’hui l’objet s’inscrit dans cette volonté de museler toute opposition.
Monsieur ROUSTAN souhaite également faire diversion. En effet, la rentrée de septembre 2013 est difficile pour M. Roustan et peu reluisante  :
- 4 fermetures de classes pour une ouverture à la rentrée. Il faut savoir que la population alésienne entre 1975 et 2012 a baissé de 6.4%, Alès ne va pas de l’avant.
- Notre ville s’enfonce dans le palmarès des villes les plus pauvres de France avec un chômage et une précarité galopantes.
- Le journal l’Express qui place M. Roustan au premier plan des élus gardois « cumulards  de la République » et ce malgré sa défaite aux élections législatives
- Le directeur de la police municipale qui se distingue pour avoir publié sur son mur Facebook une image à caractère raciste et xénophobe.
- Enfin cela vient quelques jours avant l’audience en appel pour les injures lors du conseil municipal du 13 février 20012 où M. Roustan avait déclaré à mon encontre “Mais il déconne à pleins tubes là. Il faut le soigner, il est malade, il faut le piquer là !  Vite, vite !”

Je constate que M. Roustan a attendu la rentrée et plus de trois mois après le conseil municipal pour porter plainte. C’est une grossière tentative de diversion pour faire un coup politique et déplacer l’attention médiatique sur un faux procès. Par contre, toutes les casseroles traînées par sa politique municipale, M. Roustan ne veut pas en parler. C’est courage, fuyons !
Le maire sortant veut peut être faire campagne dans les tribunaux moi je veux faire campagne avec et pour les Alésiens. Je ne laisserai pas le débat des municipales dériver dans le caniveau. Alès et les Alésiens méritent un vrai débat projet contre projet, sur le logement, les transports, l’école, la sécurité, la propreté, l’emploi, le développement économique, l’urbanisme.

M. Roustan a une conception du débat public très particulière. Il n’apporte jamais de réponses et s’en prend à celui qui pose des questions.
M. Roustan essaye d’intimider ceux qui ne pensent pas comme lui. Il veut faire pression, tenter de me faire peur, de me déstabiliser à 7 mois des élections municipales. C’est la preuve que ma candidature, mes discours et mes actes dérangent : tout simplement parce que je suis celui qui vient bousculer le système en place depuis 20 ans à la mairie d’ Alès.

Je veux le dire ici tout simplement : personne ne me fera taire, personne n’arrivera à m’intimider. Ce que je dis est constaté et partagé par de très nombreux Alésiens y compris certains qui ont pu voter pour M. Roustan dans le passé. Oui il y a un système qui s’est installé à Alès depuis 20 ans, oui il est temps de tourner la page. Et les Alésiens ne s’en laisseront pas conter !

Peut-être que l’argent public des HLM et le temps de ses représentants devraient être consacrés à des tâches plus utiles pour les locataires.
Peut-être que les habitants des quartiers HLM qui demandent depuis longtemps des mutations ou des logements décents seront contents d’apprendre qu’on ne doit pas critiquer le système d’attribution de logements des Logis Cévenols.
Peut-être M. Roustan devrait écouter plus encore les habitants des quartiers HLM qui sont profondément choqués par la publication d’images et de propos insultants sur Facebook par le directeur de la police municipale et qui attendent encore la sanction promise par le maire.
Mais peut-être que le type d’insulte manié par le directeur de la police municipale semble à M. Roustan moins grave que la vérité que j’ai osé proférer.

Ce que j’ai dit concernant le fonctionnement de l’office HLM d’Alès, en dénonçant le manque de transparence, l’opacité, chacun le connaît à Alès depuis longtemps.
Pour en finir avec le système actuel, je ferai des propositions concrètes et prendrai des engagements forts. L’opposition municipale sera représentée de même que tous les représentants des locataires dans la commission d’attribution ; les critères d’attribution ; la liste des membres de la commission, et les comptes rendus des commissions d’attribution seront rendus publics. Avec moi à la mairie, ce sera aux HLM la transparence à tous les étages.

Benjamin Mathéaud, conseiller municipal d’Alès

 

Dans les média :

Ecoutez mon interview sur Radio Totem

Journal de 7h30 le 23/09/13 :

Journal de 8h30 le 23/09/13 à partir de 0’25″  : 

 

Lire l’article d’Objectif Gard : « ALÈS Benjamin Mathéaud réagit à l’attaque de Max Roustan pour diffamation » (20/09/13)

L’article du Midi Libre Alès (21/09/13)

130921-ml-hlm

 

L’article de La Marseillaise (23/09/13)

130923-la-marseillaise-hlm

Ce billet a 0 Commentaire

Laissez un commentaire