La refondation de l’école, un débat réussi

 

Le premier atelier du changement organisé à Alès ce lundi 15 avril a rencontré un vif succès, une centaine de personnes ont assisté à cet événement cela a été l’occasion de présenter et de débattre sur le projet de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école. Riche d’un panel d’intervenants représentant l’ensemble des acteurs qui font l’éducation tels que le professeur Hubert Montagner, psychophysiologiste, ancien directeur de recherche de l’INSERM et spécialiste auprès de Vincent Peillon, ministre de l’Éducation Nationale sur le sujet de cette réforme, Liliane Huguet alésienne et secrétaire générale adjointe de la FCPE, Yannick Trigance secrétaire national adjoint du PS en charge de l’éducation, Fabrice Verdier député du Gard ainsi que la présence de Delphine Blanchard et Karine Ollier, co-secrétaires départementales du SE-UNSA.

Atelier refondation de l'école : Liliane Huguet, secrétaire générale adjointe de la FCPE, le Professeur Hubert Montagner, Benjamin Mathéaud, conseiller municipal d'Alès, Yannick Trigance, secrétaire national adjoint du PS à l'éducation, Fabrice Verdier, député du Gard

Atelier refondation de l’école : Liliane Huguet, secrétaire générale adjointe de la FCPE, le Professeur Hubert Montagner, Benjamin Mathéaud, conseiller municipal d’Alès, Yannick Trigance, secrétaire national adjoint du PS à l’éducation, Fabrice Verdier, député du Gard

Grâce aux recherches du professeur Montagner sur les rythmes biopsychologiques chez l’enfant, le débat a revêtu un caractère scientifique complétant ainsi les questions pragmatiques qu’ont pu poser les familles, les enseignants et les responsables associatifs dans la salle. Replacer l’enfant au cœur de la réflexion a été le fil conducteur de ces échanges. Face à un constat sévère où les élèves rencontrent de plus en plus de difficulté, les intervenants ont souligné la volonté du Gouvernement et l’engagement du Ministre de l’Éducation Nationale à juguler l’échec scolaire, à rétablir la formation aux enseignants supprimée par l’ancienne majorité pour donner toutes les chances de réussite à notre jeunesse et faire de l’école le vivier actif et formé qui sera la France de demain.

Le projet de loi de Vincent Peillon, issu d’un long travail de concertations pose ainsi les bases d’une école républicaine équitable, quelque soit l’endroit où l’on vit et où chaque enfant pourra trouver sa voie à travers les projets éducatifs de territoire. Si la mise en place des rythmes scolaires avec le retour des 4,5 jours produit des inquiétudes et c’est bien normal, il ne faut pas pour autant reporter cette réforme :  la réforme des rythmes scolaires va mettre fin aux aberrations actuelles qui imposent aux élèves un volume d’heures excessif sur des périodes trop restreintes. C’est une mesure de bon sens pour l’intérêt de l’enfant.

130415-atelier-refondation-ecole-1

Lors de mon intervention, j’ai particulièrement insisté sur la mise en oeuvre du projet éducatif territorial (PEDT) qui doit être un levier pour développer une école de la réussite et de l’excellence pour tous. Les communes doivent s’impliquer pleinement dans le PEDT, d’abord à travers la concertation qui doit réunir l’ensemble des acteurs qui interviennent dans le quotidien des enfants : les collectivités, les enseignants, les parents d’élèves, mais aussi les associations d’éducation populaire, institutions et associations culturelles et sportive, les centres sociaux.

L’effort budgétaire sans précédent de l’Etat au niveau national doit être relayé par les collectivités. La connaissance, le savoir, l’école ne sont pas seulement des dépenses, ce sont d’abord des investissements. Localement, dans les communes et en particulier à Alès, la priorité budgétaire doit être également donnée à l’éducation (sur la rénovation des bâtiments scolaires, la restauration scolaire, les dotations de fonctionnement de la commune aux écoles,…).

Dans les mois qui viennent nous porterons à Alès l’ambition, en fédérant les différents partenaires dans une démarche partagée, de faire de notre ville un véritable espace éducatif au service de la réussite de tous nos enfants car la première promesse de la République, c’est l’Ecole.

 

Benjamin Mathéaud, conseiller municipal d’Alès

 

Je vous propose de (re)voir les différents interventions en vidéo :


20130415 PS Ales refondation ecole par zimprod

Pour aller plus loin :

Le dossier Projet de loi pour la refondation de l’école : une école juste pour tous et exigeante pour chacun sur le site du Ministère de l’éducation nationale

Le dossier 25 mesures pour refonder l’école sur le site du Parti socialiste

Ce billet a 0 Commentaire

Laissez un commentaire