Enquête téléphonique : le numéro du député-maire d’Alès ne répond plus.

Chaque année le député-maire UMP d'Alès s'offre une enquête téléphonique. Force est de constater que la « grande enquête » rétrécit au fil des ans et fait de moins en moins recette.
Depuis 2009, le nombre d'appels décrochés a baissé de plus de 16% soit 3200 appels décrochés en moins et le nombre de réponses baisse de 31% soit 2000 en moins. Ces chiffres marquent la lassitude et le désintérêt des Alésiens face à une enquête dont il suffit d'écouter les questions pour connaître la réponse qui y sera donnée.
 
Malgré le grand renfort de propagande distribué dans toutes les boîtes aux lettres cette pseudo consultation convainc de moins en moins de monde. Chaque année qui passe cette enquête ressemble de plus en plus à une mauvaise plaisanterie ! Une plaisanterie payée par les contribuables Alésiens, pour permettre à Monsieur Roustan de se gargariser avec des résultats albanais à des questions aux réponses téléphonées.
 
Il est pourtant une question, à laquelle le député-maire UMP, pourtant si prompt à en poser, n'a jamais daigné répondre, quel est le coût exact pour les Alésiens de cette opération de communication ? Chacun pourrait alors juger si chaque euro dépensé dans cette opération est un euro utile.
 
Benjamin Mathéaud
Conseiller municipal d'Alès, secrétaire de section du PS
 
 

Ce billet a 0 Commentaire

Laissez un commentaire