Budget primitif 2011 : « Une politique payée au prix fort par tous les Alésiens mais qui n’est au service que d’une minorité des habitants »

Le Conseil municipal du lundi 28 mars 2011 était essentiellement consacré au vote du budget primitif de la ville d'Alès. Ci-dessous mon intervention lors de ce débat.


Budget primitif d'Alès 2011 – Intervention de… par partisocialisteales

Contexte national
2011 est l'année du gel des concours de l'État. Le gouvernement UMP que vous soutenez a vidé les caisses de l'État et il continue à faire les poches des collectivités locales alors même qu'elles ont 10 fois moins de dette que l'État, l'interdiction de présenter des budgets en déficit et qu'elles représentent 70% des investissements publics dans notre pays.
 

Nous sommes en plein dans un processus de re-centralisation on prive les collectivités de leur autonomie alors même qu'il faudrait faire l'inverse pour plus d'efficacité, rapprocher les lieux de décisions des citoyens concernés. Cette recentralisation est illustrée par la réforme des collectivité territoriales et la suppression de la taxe professionnelle. On nous avait dit que la TP était la cause des délocalisations, de la suppression des emplois,… mais depuis sa suppression des entreprises sont-elles revenues en France, les coupes sombres des suppressions d'emplois, notamment dans nos industries ont elles cessées ?
Le résultat ?
  • d'un côté les grosses entreprises ont vu leur taxe baisser alors que les artisans, commerçants, et PME ont vu la leur augmenter
  • de l'autre c'est le transfert vers les ménages des impôts locaux (ils en payaient 49% avant la réforme de la TP ils en payeront désormais 70%.
Sur ces points vous êtes pris monsieur le maire en flagrant délit de contradiction à l'assemblée vous votez comme député la loi de finances et à Alès vous faites subir ce corset financier à notre ville et ses habitants.
Pour notre ville cela se traduit par la baisse de la dotation forfaitaire de 0,7%, la baisse de la dotation nationale de péréquation de 3,2% au final la DGF ne progresse que de 1,6% soit moins que l'inflation…
Les villes déjà riches continuent à s'enrichir quand les villes pauvres comme la notre voient leur situation se dégrader. C'est exactement la même logique qui est à l’œuvre pour les français : l'explosion des inégalités.
 
Sur votre budget 2011.
Fonctionnement
Les charges générales de fonctionnement augmentent de près de 9% (+ 660 000€).
Ces 9% d'augmentation mériteraient un minimum d'explications de votre part, mais je sais hélas que vous refuserez comme d'habitude le débat.
Les augmentations sont là où on ne les attend pas !
Alors que pour tous la facture énergétique pèse de plus en plus dans les budgets des ménages comme ceux des entreprises, pour la ville d'Alès le poste de dépense des carburants est stable, celui des dépenses d'électricité à la baisse…
Par contre à Alès certains postes de dépenses ne connaissent pas la crise.
Les « contrats et prestations de service » augmentent de 20%. C'est la conséquence de vos choix de privatiser et d'externaliser nombre d'activités qui étaient auparavant réalisées en interne.
Les rotatives pour imprimer votre communication ou plutôt votre propagande tournent à plein régime ! +21% d'augmentation du poste « catalogues et imprimés ».
La palme revient au budget des « fêtes et cérémonies ». Pour 2011 nous atteignons la somme faramineuse de 856 000 € (soit 10,4% des charges à caractère général de notre ville). Le budget des fêtes et cérémonies est en augmentation de 20% cette année. Depuis trois ans c'est une augmentation délirante de plus de 70% ! .
Alors que l'écrasante majorité des Alésiennes et des Alésiens se serrent la ceinture il seront ravis d'apprendre que vous dilapidez l'argent de leurs impôts pour organiser des fêtes à votre gloire !
Il est vrai qu'il est facile de dépenser des centaines de milliers d'euros surtout quand il ne sort pas de votre poche mais de celle des Alésiens !
Comme chaque année il faut décrypter vos effets d'annonces sur l'investissement : vous annoncez 30,7 M€ ! C'est bien évidement une manipulation des chiffres du budget. En réalité l'investissement est de 11,3 M€ + 4,3 M€ de travaux non réalisés le reste n'est qu'opération d'ordre, opérations financières qui ne sont pas de l'investissement 5M€ de remboursement d'emprunts, 5,4M€ de crédits révolvings…
 
Sur vos choix d'investissement
 
C'est le troisième budget de la mandature est aussi l'occasion de faire un bilan à mi-mandat de vos promesses électorales.
Vous avez un talent certain pour vendre des projets sur papier glacé dans votre journal 100% Alès propagande. Mais vous avez beaucoup de mal à passer de la communication à la réalité. Vos grands projets municipaux ont du plomb dans l'aile ou sont définitivement enterrés :
Le multiplexe : les travaux n'ont toujours pas commencé et ils ne sont pas prêt de débuter. Vous vous entêtez à vouloir le construire sur la dalle de La Maréchale, un emplacement inadapté. Si vous aviez écouté notre proposition de le construire au pied de La Maréchale les travaux auraient déjà pu commencer.
Mercoirol : Vous aviez promis 180 emplois et un début des travaux en 2009. Vous avez du enterrer ce projet faute d'avoir réussi à convaincre le moindre investisseur de vous suivre sur un tel projet.
Le golf : Hier vous promettiez une opération blanche pour les Alésiens, un projet financé par des investisseurs privés. Aujourd'hui ce sont les Alésiens qui vont payer. Vous avez déjà commencé à endetter l'agglo de plusieurs millions d'euros pour ce projet (1M€ en 2009/1,5M€ en 2010) et ce n'est que le début.
Résultat : tous les grands alésiens paieront pour qu'une poignée de privilégiés profitent de cet équipement et que quelques promoteurs puissent faire leurs choux gras en construisant des appartements de standing et des villas de luxe.
 
Sur le contenu de vos choix d'investissement pour 2011
Vidéosurveillance : vous avez au moins le mérite de la constance sur ce sujet. Mais c'est un mauvais choix et vous entrainez la ville dans une fuite en avant qui se traduit par un gaspillage, une gabegie monstrueuse !
67 caméras actuellement + 33 dômes à venir + 126 dans les HLM = 226 caméras à Alès ! Soit une caméra pour 180 alésiens ! Alès aura plus de caméras que Cannes (218) qui compte pourtant 30 000 habitants de plus.
Depuis 2006 vous avez fait dépenser à la ville 950 000 euros dans l'achat de caméras, et dans les 3 prochaines années vous voulez tripler la mise : vous annoncez pour 2011, 680 000 €, 2012, 550 000 €, et 2013, 610 000 € soit au total près de 2,8 M €.
Dans la même période, notre ville a consacré aux travaux de rénovation dans les écoles d'Alès 1 450 000 €. Chacun pourra juger de vos priorités.
2,8 M € d'investissement pour des caméras, c'est de l'argent gaspillé pour un dispositif inutile dont l'efficacité contre la délinquance n'a jamais été démontré.
Si vous voulez réellement assurer la sécurité des biens et surtout des personnes alors commencez par réclamer à vos amis UMP du gouvernement le renforcement des effectifs du commissariat de police d'Alès. Depuis 5 ans il y a 30 fonctionnaires de police de terrain à Alès, le poste de police des Près Saint Jean a fermé, celui de Saint Christol n'est ouvert que 2 jours par semaine, et vous avez fermé le poste de police de Clavière : c'est le résultat sur le terrain de la politique du gouvernement UMP que vous soutenez à l'assemblée.
Imaginez ce que la ville aurait pu faire et pourrait faire avec ces 2,8 M€ :
  • augmenter de 20 % le budget de rénovation des écoles : 300 000 €
  • réhabiliter le foyer des jeunes travailleurs des Prés Saint Jean 800 000 €
  • piétonniser le cœur de ville d'Alès 500 000 €
  • construire une crèche d'une trentaine de berceaux 800 000 €
  • la rénovation et construction d'équipements sportifs dans certains quartiers 400 000 €
Je ne viens de parler que de l'investissement auquel il faut rajouter les frais de fonctionnement de la vidéosurveillance, plus de 500 000 € par an une somme qui va exploser dans les années à venir avec le doublement du nombre de caméras.
Ces 500 000 € nous pourrions à budget constant les utiliser pour :
  • augmenter le budget des subventions aux associations de 10%
  • recruter des éducateurs pour une véritable politique de prévention de la délinquance et des incivilités et de développement de lien social
Aménagement du plan d'eau du gardon
Si l'idée d'aménager les bords du gardon pour les rendre aux Alésiens est bonne, la réalisation d'Alès Plage est plus que contestable. Vous avez fait payer aux Alésiens plus de 300 000 € la mise en place d'Alès Plage (terrassement, sable, bungalows, etc…) pour ensuite privatiser cette plage pour vos amis.
Le résultat : nuisances sonores nocturnes pour les riverains et concurrence déloyale pour les restaurateurs et cafetiers alésiens c'est le véritable bilan d'Alès Plage.
De l'avis de tous les professionnels du secteur, vous avez fait un cadeau royal aux exploitants de la guinguette (à qui vous avez attribué à la sauvette la concession pour 3 ans). Ces heureux exploitants qui ont fait pour l'été 2010 plus de 700 000 € de chiffre d'affaire, ne payent un loyer d'à peine 3% de leur chiffre d'affaire, du jamais vu en matière de location saisonnière…
 
Place Henri Barbusse
Un investissement lourd de plus de 700 000€. Une fois de plus, c'est le parfait exemple de la politique du coup par coup, à courte vue dans laquelle vous excellez…
Cet aménagement aurait pu être l'occasion de travailler sur un véritable plan d'ensemble pour dynamiser le cœur de ville d'Alès. Le cœur de ville d'Alès se meurt commercialement pourtant des pistes existent nous vous les avons proposées : mise en place de zones bleues (stationnement gratuit et limité dans la durée), pietonnisation, mise en place d'animations commerciales cohérentes et attractives…
 
Ce budget 2011 est à l'image de votre politique municipale : une politique payée au prix fort par tous Alésiens mais qui n'est au service que d'une minorité des habitants de notre ville.
Nous voterons contre votre budget.

Ce billet a 0 Commentaire

Laissez un commentaire