Compte administratif : « le budget 2009, bien loin des objectifs affichés, a été un rendez-vous manqué pour le soutien à la croissance alésienne »

Le conseil municipal d'Alès du lundi 28 juin 2010 était principalement consacré au votre du compte administratif 2009. Le compte administratif est le document qui présente les résultats comptables de l'exécution du budget, en l'occurrence le budget 2009.

Voici l'intervention que j'ai prononcé sur ce point :

La dette par Alésien de la ville et l'agglo continue de progresser, nous en sommes aujourd'hui à plus de 1770 € par habitant, bien au dessus de la moyenne des villes et des agglos comparables. Les dépenses d'équipement brut par habitant restent très en-dessous de la moyenne des villes comparables (-38%) et à Alès progressent beaucoup moins qu'ailleurs : +3,5% contre + 9,3% en moyenne.

En mars 2009, vous aviez présenté le budget primitif comme un budget de crise, une contribution forte au plan de relance dont le maître mot était l'investissement et vous aviez annoncé pour la ville 21,5 M€ d'investissement, nous vous avions dit alors que cela relevait de l'affichage au vu de votre budget primitif. Nous étions bien dans le vrai !

Sur les 16 M€ de véritables dépenses d'équipement inscrits au budget seulement 8,3M€ ont été effectivement réalisées soit à peine 51%. Plus de 2,7M€ de crédits ont été annulés et 5 M€ sont reportés. Les dépenses d'investissement effectivement réalisées en 2009 sont d'un montant inférieur à 2008 (8 628 000 € en 2008 contre 8 351 700 € en 2009). Quand à l'agglo ce n'est pas mieux puisque sur les 21,3 M€ de dépenses d'équipement inscrites au budget seulement 9,8 M€ ont été engagés, à peine 46% (5,5 M€ de reste à réaliser). Nous sommes bien dans l'effet d'annonce et votre budget 2009, bien loin des objectifs affichés, a été un rendez-vous manqué pour le soutien à la croissance alésienne.

En matière de fonctionnement ce compte administratif révèle aussi vos choix. Qui pour nous n'ont pas été les bons pour soutenir les Alésiens face à la crise. Je rappellerai ici qu'en 2009 vous avez voté une augmentation des tarifs de la cantine de 7,5%, une très forte hausse du tarif des parcmètres, augmenté le nombre de rues payantes. Vous désengagez la ville d'une politique sociale ambitieuse, alors que de plus en plus de nos concitoyens souffrent. D'un côté vous baissez les crédits de la politique sociale avec en 2009 une baisse de 18,6% des subventions au CCAS (de 2 273 733 € à 1 850 000 €), de l'autre vous augmentez de plus de 22% les frais de fêtes et cérémonies…

Un compte administratif qui révèle les signes que vous adressez à vos amis. J'en donnerai deux symboles :

  • la subvention que la ville a accordé en 2009 au COBATY club de promoteurs immobiliers, bien connus pour être dans le dénuement.. mais peut être que cette subvention leur a permis de payer le trac du courageux comité de défense anonyme contre le PPRI qui a circulé récemment dans Alès
  • la moins-value de 80 000 € réalisée par la ville d'Alès dans le cadre de la vente des locaux d'un restaurant situé du côté de Croupillac à son locataire, le traiteur Garcia. Pour mémoire je n'ai pas retrouvé une aussi mauvaise opération immobilière faite par la ville ces dernières années, mais cela n'est sans aucun doute qu'une coïncidence.

Quand à vos grands projets annoncés en 2008 ils sont restés dans les limbes en 2009 et sont toujours au point mort en 2010. Aucun investisseur ne s'est dévoué pour prendre en charge la Base de Mercoirol, le Multiplexe devient l'arlésienne Alésienne, la première pierre promise chaque année n'a toujours pas eu lieu, quand au Golf de Saint Hilaire il y a de l'eau dans le gaz, vous n'arrivez pas à acheter les terrains (malgré le recours à l'emprunt supporté par l'agglo) et le Préfet du Gard vient de vous refuser la réalisation d'un forage dans la nappe d'accompagnement du Gardon d'Alés.

Ce billet a 0 Commentaire

Laissez un commentaire